ForumPress

Didier

 

 

CAMPOREE BSA 2017

Journal Ouest-France 23 avril 2017

Journal Ouest-France 23 avril 2017


article Philippe MAUGER


Roverway

 

2016-09-01_OF


Week-End de Groupe pour Caen-Saint Joseph (Couvrechef)

le pays d'auge

 


Ouest-France / Basse-Normandie /Bayeux

Le jubilé de la Miséricorde est lancé

 

  • La procession est partie de l'évêché pour se rendre devant la porte sainte, sur le côté de la cathédrale de Bayeux.
    La procession est partie de l’évêché pour se rendre devant la porte sainte, sur le côté de la cathédrale de Bayeux. | Zoé Barbier

par Zoé Barbier/Ouest-France.

Pour le début du jubilé de la Miséricorde, un pèlerinage a eu lieu ce dimanche 13 décembre, à Bayeux. Il a été marqué par l’ouverture de la porte sainte de la cathédrale.

Cette année, le jubilé de la Miséricorde, inauguré le 8 décembre à Rome par le pape François, marque le 50e anniversaire de la clôture du concile Vatican II. Il inaugure une année sainte, qui se terminera le 20 novembre 2016.

La cathédrale de Bayeux, église mère du diocèse de Bayeux-Lisieux, a lancé le jubilé, ce dimanche 13 décembre à 16 h, par l’ouverture de la porte sainte.

Mgr Boulanger, évêque de Bayeux (au centre), a réuni les fidèles à l'évêché avant le départ de la procession.
La procession est partie de l'évêché pour se rendre devant la porte sainte, sur le côté de la cathédrale de Bayeux.
Mgr Boulanger doit frapper à la porte sainte avant de lui demander de s'ouvrir.
La dernière ouverture des portes saintes (notamment les grandes portes de la cathédrale de Bayeux) remonte au dernier grand jubilé de l’Eglise catholique, en l’an 2000.

Plus de 350 chrétiens se sont rassemblés pour l’occasion. À l’intérieur de la cathédrale, ils ont pu renouveler leur baptême, avant la lecture des textes saints.

Plus de 350 chrétiens se sont rassemblés à l'occasion du lancement du jubilé de la Miséricorde, à Bayeux.
Les chrétiens ont été invités à suivre la procession de la croix, autour du choeur de la cathédrale.

Le dimanche 13 décembre est aussi celui de la transmission de la lumière de Bethléem. Elle est arrivée en Europe ce matin par Vienne (Autriche), puis à Paris, où les scouts et guides de France ont été la chercher pour la ramener dans leurs paroisses.

Les scouts et guides de France ont été chercher la lumière de Bethléem à Paris, ce matin.

 

La lumière de Bethléem "éclaire tous les beaux gestes de paix".

 « Il vous est parfois arrivé d’oublier vos clefs et vous étiez bloqué, à frapper à la porte. Heureusement, quelqu’un est venu vous ouvrir. Il en est de même de Dieu. Il frappe à la porte de votre cœur. Et il y a ceux qui l’ouvre et ceux qui la verrouille. Le plus important, ce n’est pas d’ouvrir la porte de la cathédrale, comme nous l’avons fait aujourd’hui, mais d’ouvrir la porte de votre cœur, car elle est la cathédrale de Dieu », a déclaré Mgr Boulanger, évêque de Bayeux.

Ouest-France / Basse-Normandie /Douvres


Lumière de Bethléem à Douvres la Délivrande.2015-12-13_OF_LDB_Douvres


logotendanceouest800 scouts et guides de France au Mont-Saint-Michel pour la Toussaint

09h42 – 01 novembre 2015 – par V.T

800 scouts et guides de France sont au Mont-Saint-Michel ce week-end pour partager des moments fraternels et traverser la baie de la Merveille.

800 scouts et guides de France sont au Mont-Saint-Michel depuis le début de ce week-end: des garçons et filles âgés de 17 à 20 ans venus des quatre coins de l’hexagone.

C’est l’occasion pour ces jeunes de se retrouver autour des valeurs et du scoutisme. Ce sont aussi trois jours pour marcher et célébrer les saints de la terre et du ciel, à l’occasion d’un pèlerinage en traversant la baie pour rallier le Mont-Saint-Michel.

Les scouts de France ce sont 20 groupes rassemblent plus de 1 000 adhérents dans les départements de la Manche du Calvados et de l’Orne, et 150 000 membres en France. Les scouts et guides de France ont enregistré une poussée des effectifs de 10 % au cours de ces 6 dernières années.

.


LA CROIX

Un pèlerinage aux sources de la foi scoute

Près de 900 cadres des Scouts et Guides de France se sont retrouvés quatre jours pour un pèlerinage au Mont-Saint-Michel (Manche).

1/11/15 – 14 H 57

La traversée de la Baie, par un temps radieux, fut l’un des temps forts de ces quatre jours de ce...

La traversée de la Baie, par un temps radieux, fut l’un des temps forts de ces quatre jours de ce « pèlerinage de l’engagement ».

Gauthier Vaillant

 Parmi eux, certains, longtemps éloignés de la foi catholique, l’ont retrouvée grâce au scoutisme.

Les organisateurs n’en reviennent pas : samedi 31 octobre au matin, un soleil radieux brille sur Le Mont-Saint-Michel. Une aubaine pour un week-end de Toussaint, alors que 870 cadres des Scouts et Guides de France s’apprêtent à partir pour la traversée à pied de la baie depuis le prieuré d’Ardevon (1), à quelques kilomètres de la baie et que les SGdF ont contribué à rénover.

De vendredi à dimanche, ils étaient venus de toute la France pour prendre part à un grand « pèlerinage de l’engagement ». Un événement assez exceptionnel pour le plus grand mouvement scout du pays (75 000 membres, dont 18 000 cadres), dont les derniers pèlerinages remontent à 2008, à Rome, et 1985, à Assise. « Depuis quelques années, les propositions spirituelles chez nous étaient appelées “Assises de la foi”. On renoue avec une certaine tradition », reconnaît Catherine Larrieu, déléguée générale du mouvement.

« C’est le bon moment pour un pèlerinage », confirme le P. Benoît Vandeputte, aumônier national des Scouts et Guides de France, qui parle d’une « intuition » à propos de l’idée de ce pèlerinage, dont l’organisation a pris un an et demi. « Il y a en ce moment une envie, une soif de foi chez les jeunes. Nous devons être là pour y répondre », ajoute le dominicain.

Ouverture d’esprit

Chez les jeunes, oui, mais pas seulement : parmi les cadres présents au Mont-Saint-Michel, beaucoup ont eux-mêmes retrouvé la foi à la suite de leur engagement dans le scoutisme.

C’est le cas de Stéphane, 40 ans, chargé de mission au sein du mouvement depuis un an, et venu avec sa compagne, Magali. Issu d’une famille très pratiquante, cet enseignant de Pithiviers (Loiret) s’est vu refuser la première communion, à 8 ans, car il était trop turbulent. « J’ai alors commencé à faire une confusion entre la foi, l’Église et les personnes qui la composent », explique-t-il.

Quand il a rencontré Magali, celle-ci avait déjà trois enfants, « élevés dans la foi chrétienne » et scouts. La femme de 38 ans, responsable des Farfadets dans sa ville (les 6-8 ans chez les Scouts et Guides de France), elle convainc Stéphane de la rejoindre dans le mouvement. « On m’a présenté un aumônier et j’ai redécouvert une ouverture d’esprit, une tolérance que je ne croyais plus possible. »

Aujourd’hui, « ce n’est pas encore évident d’aller à la messe, prévient l’enseignant. Mais je participe à la vie spirituelle du groupe et je me remets à prier. » Quelques minutes plus tard, au pied du Mont, il partagera une intention de prière à ses camarades.

Pédagogie scoute

À 39 ans, Cédric, venu de Bourgogne, doit également à sa femme d’être arrivé dans le scoutisme. Passé par une « école de bonnes sœurs », il a tout arrêté au lycée et n’est même plus sûr d’avoir fait sa profession de foi.

Mais il a été touché par l’accueil tolérant que lui a réservé sa belle-famille, quelques années plus tard, dont beaucoup de membres étaient scouts. « À tel point que je me suis promis que quand j’épouserais Marine, j’embrasserais en même temps le scoutisme », se souvient-il.

Il se souvient d’avoir été séduit « instantanément » par la pédagogie scoute. « J’avais la vision d’une Église poussiéreuse, avec des homélies où l’on s’endort. Et j’ai découvert des messes de jeunes, des témoignages dynamiques… »

Aujourd’hui, ce père d’un enfant, qui crée son entreprise dans la sellerie, dit avoir « plaisir à aller à la messe régulièrement ». Assistant pédagogique sur son territoire du nord de la Bourgogne, il se prépare à recevoir le sacrement de la confirmation.

Proposer la foi tout en accueillant tout le monde

Parfois, c’est par les enfants que les parents viennent au scoutisme. « Vous n’imaginez pas le nombre de parents qui nous laissent leurs enfants en précisant qu’ils n’ont “rien fait” pour leur éducation religieuse, et qui se mettent à réfléchir à la foi avec leurs enfants », témoigne Frédérique, 48 ans, membre de l’équipe territoriale de Haute-Normandie.

C’est ce qui est arrivé à Carole. À 48 ans, cette mère de famille de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) est responsable de groupe depuis cinq ans. Pourtant, elle était réticente lorsque sa fille lui a dit qu’elle voulait être guide. « Je pensais qu’il fallait être obligatoirement pratiquant », se remémore la mère de trois enfants, qui n’était à l’époque que « de culture chrétienne ».

Elle se laisse pourtant convaincre et, non sans hésitation, accepte quelques années plus tard de prendre des responsabilités dans le mouvement. Un engagement qui a intensifié sa vie spirituelle. « Il faut pouvoir dire clairement que nous sommes un mouvement catholique tout en étant ouvert à tous », explique Carole, évoquant non sans fierté l’accueil récent dans son groupe de trois jeunes Turkmènes, musulmanes et non francophones.

Proposer la foi tout en accueillant tout le monde, c’est le délicat équilibre que recherchent sans cesse les cadres des Scouts et Guides de France. « La foi chrétienne ne vit pleinement que si elle est partagée », résume le P. Benoît Vandeputte.

Gauthier Vaillant, à Ardevon (Manche)

.


logo-of-274x120
Scouts et Guides de France en pèlerinage
  • Rassemblement national de Guides et Scouts de France, ce week-end, à Ardevon.
    Rassemblement national de Guides et Scouts de France, ce week-end, à Ardevon. | 

Ardevon. Ce week-end, au Prieuré d’Ardevon, rassemblement national de 800 Scouts et Guides de France.

800 Scouts et Guides de France ont, ce week-end, rendez-vous près du Mont-Saint-Michel, au Prieuré d’Ardevon. Ce rassemblement national réunira des Compagnons, garçons et filles de 17 à 20 ans revêtus d’une chemise verte, des animateurs et animatrices, des cadres bénévoles (eux portent une chemise couleur bouton de lavande) des équipes de groupe, d’équipes territoriales et nationales et des anciens du mouvement.

Association loi 1901, les Scouts et Guides de France est un mouvement catholique de jeunesse et d’éducation, agréé par le ministère chargé de la Jeunesse depuis 50 ans. L’association regroupe 70 000 adhérents, dont 17 000 bénévoles, parmi lesquels 12 000 ont moins de 25 ans.

Programme de ce « pèlerinage de l’engagement » au Mont-Saint-Michel. Ce vendredi 30 octobre : 12 h : pique-nique partagé et installation des tentes. Dans l’après-midi, un philosophe et un évêque parlent de leur engagement. 21 h : veillée scoute.

Samedi 31 octobre : Jean-Jacques Gauthé, historien, raconte la saga de l’engagement chez les Scouts et Guides de France et des aînés témoignent de leur engagement. Traversée de la baie l’après-midi pour gagner le Mont « au péril de la mer » avec des guides locaux. Le soir : concert rock chrétien, de louanges et de préparation à la Toussaint avec le groupe Glorious.

Dimanche 1er novembre, le matin : engagement de responsables, eucharistie de la Toussaint.12 h : pique-nique et départ.


50actu_logo

Pontorson Manche. 800 scouts et guides de France en pèlerinage près du Mont-Saint-Michel

Jusqu’au dimanche 1er novembre 2015, 800 scouts et guides de France sont rassemblés au prieuré du Mont-Saint-Michel à Ardevon (Manche) pour un pèlerinage.

Mise à jour : 31/10/2015 à 08:23 par Alice Labrousse

800 scouts sont attendus du vendredi 30 octobre au dimanche 1er novembre 2016 au prieuré du Mont-Saint-Michel à Ardevon. (Photo @ScoutdeFrance)
800 scouts sont attendus du vendredi 30 octobre au dimanche 1er novembre 2015 au prieuré du Mont-Saint-Michel à Ardevon. (Photo @ScoutdeFrance)

Les scouts et guides de France ont rendez-vous, pendant trois jours, du vendredi 30 octobre au dimanche 1er novembre 2015, au prieuré du Mont-Saint-Michel, à Ardevon (Manche). 800 sont attendus pour ce pèlerinage.

Premier pèlerinage depuis le prieuré

Louis Pelletier, responsable des scouts et guides de France Basse-Normandie, explique le projet.

C’est la première fois que le pèlerinage se fait depuis que le prieuré est devenu une propriété des scouts de France. On va voir comment cela se passe. Si c’est un succès – pour ce week-end, nous attendons 800 personnes -, l’événement sera renouvelé. En général, nous organisons des événements tous les trois ans. »

Camping et prières

Au programme de ces quelques jours, camping, chants et prières. Les compagnons de 17 à 20 ans, les animateurs et les bénévoles de groupes régionaux et nationaux partageront leur foi et les activités du grand air. Ils rencontreront un évêque, un philosophe pour discuter du catholicisme et de leur engagement dans le scoutisme. Ils reviendront sur l’histoire de leur mouvement avec l’historien Jean-Jacques Gauthé et d’anciens scouts. Ils marcheront depuis le prieuré à Ardevon jusqu’au Mont-Saint-Michel, également. U

Ouest-France / Basse-Normandie /Carentan


Scouts : hommage à André Lecarpentier

André Lecarpentier.C’est avec beaucoup d’émotion que Martine Lacolley, chef local de groupe des scouts-guides de France de Carentan, a tenu à rendre hommage à André Lecarpentier, décédé le 11 août.

« Avec son épouse Michelle, il a été à l’origine du groupe sur Carentan avec l’abbé Benoît Lejeune et Olivier Gailledrat, rappelle Martine Lacolley. Menuisier de métier, il était responsable du matériel, poste crucial pour nous, car les tentes sont notre seul abri lorsque nous faisons des camps. »

Les popotes et autres ustensiles avaient, sous sa responsabilité, un entretien très régulier et les jeunes pouvaient compter sur sa compétence en toutes circonstances. « Il savait également se mettre au niveau des jeunes pour leur enseigner les rudiments de construction d’un camp. » Son calme et son efficacité rassuraient les jeunes.


Strasbourg, capitale des scouts jusqu’au 23 juillet


WEEK-END TERRITORIAL GIEL 2015

2015-05-03_OF_région

Ouest-France / Basse-Normandie /samedi 2 mai 2015


WEEK-END TERRITORIAL GIEL 2015

2015-05-02_OF_région

La Manche Libre

La Manche Libre

Les Scouts Marcel-Mézen reprennent leurs animations

Valframbert



Colleville-sur-Mer –

Dimanche matin, l’ultime rassemblement des Boys Scouts of America se déroulait au cimetière de Colleville-sur-Mer. Plus de 2 000 personnes ont assisté à la cérémonie.

Sous une pluie battante, plus de 2 000 personnes participaient à ce dernier rendez-vous. Des scouts américains, venus avec leur famille, pour rendre hommage aux soldats tombés en Normandie, en juin 1944.

La cérémonie était présidée par le lieutenant-général Mark Schissler, président délégué du Comité militaire de l’OTAN. En s’adressant aux scouts, il a souligné le sacrifice des soldats qui ont débarqué le 6 juin 1944.  » Certains avaient votre âge. »

 

Plus de 2 000 scouts étaient rassemblé au cimetière d'Omaha.

Après les commémorations officielles, les jeunes étaient invités à fleurir les tombes. Les scouts ont parcouru le cimetière pour déposer des tulipes au pied des croix de marbre blanc.

Les jeunes Américains ont rendu un hommage aux soldats du 6 juin 1944.

Ouest-France / Basse-Normandie /Calvados vendredi 25 avril 2014


Rassemblement de 4 500 scouts dans le Bessin

Le Jamboree 2014 réunira 4 500 scouts.

Le Jamboree 2014 réunira 4 500 scouts.

Dans le cadre du 70e anniversaire du Jour J, le Jamboree, réunissant 4 500 Boy scouts of America, plusieurs rendez-vous sont prévus samedi et dimanche. Point d’orgue : samedi, à 10 h, à Bayeux. Une célébration œcuménique aura lieu à la cathédrale pour dévoiler la nouvelle cloche, Thérèse-Bénédicte. Arrivée depuis la fonderie Cornille-Havard, à Villedieu-les-Poêles, mercredi matin, elle a été recouverte d’un voile en dentelle, mercredi soir, au sein de la nef de l’édifice religieux de la cathédrale de la capitale du Bessin.

Samedi 26 avril, 10 h, célébration œcuménique à la cathédrale de Bayeux pour dévoiler la nouvelle cloche. A 15 h, feu de camp à Saint-Laurent-sur-Mer. A 17 h 30, hommage au monument Signal. A 21 h 30, feu d’artifice. Dimanche 27 avril, 9 h, prière œcuménique au cimetière américain de Colleville-sur-Mer.

Ouest-France / Basse-Normandie /Bayeux samedi 26 avril 2014


70e D-Day à Bayeux. Plus de 1 500 scouts américains à la cathédrale

Le Jamboree a commencé ce samedi matin, lors d’une cérémonie à la cathédrale de Bayeux. Thérèse-Bénédicte, la cloche de la Paix a été dévoilée en présence de 1 500 scouts.

Difficile de se frayer un chemin dans la cathédrale de Bayeux samedi matin. Dans un édifice vidé de ses chaises, 1 500 scouts, essentiellement américains, ont assisté à une cérémonie œcuménique.

Les jeunes ont fait sonner la cloche de la Paix.

Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux – Lisieux a présidé cetté cérémonie organisée à l’occasion du grand rassemblement scouts qui se déroule ce week-end à Omaha Beach. L’évêque a mis l’accent sur la fraternité entre les peuples,  » autour de cette cloche qui est aussi un symbole musical et artistique ».

Mgr Boulanger, l'évêque de Bayeux a salué les scouts, à l'issue de la cérémonie

Après avoir été dévoilée par quelques uns des neufs parrains, Thérèse-Bénédicte a résonné, à l’intérieur de l’édifice. Des jeunes, représentants les pays alliés, étaient en effet invités à faire tinter cette pièce de bronze qui sera baptisée le 6 juin prochain.

image003 image001 image002image002 image005

La rentrée aussi pour les Scouts de France – Coutances

e binôme de responsables du groupe coutançais des Scouts de France est le même avec Hervé Le Chanu et Marie Kuchenbuch. Mais les rôles ont été redistribués avant la rentrée : Hervé Le Chanu devient responsable de groupe. Ancien scout à Saint-Brieuc, il est depuis 2002 directeur du centre aéré et coordonnateur du projet éducatif local sur la communauté de communes de Gavray. Marie Kuchenbuch devient donc adjointe.Quant à la rentrée du groupe, il aura lieu ce dimanche. Ce temps sera réservé aux inscriptions. La première activité des louveteaux et jeannettes (8-11 ans) est prévue le samedi 28 et le samedi 21 pour les 11-14 ans. À noter que les scouts seront aussi présents au forum des associations, ce samedi aux Unelles.

Dimanche 15 septembre, de 10 h à 12 h, au local situé sur le site du lycée Jean-Paul-II, rue d’Ilkley.

Scouts de Coutances : 15 louveteaux partis en juillet – Coutances

jeudi 25 juillet 2013


Les louveteaux et jeannettes du groupe Scouts et guides de France de Coutances au camp scout à Giel-Courteilles.

Les louveteaux et jeannettes du groupe Scouts et guides de France de Coutances au camp scout à Giel-Courteilles.

Après seulement 4 mois et demi d’existence, le groupe Scouts et guides de France Saint-Jacques de Coutances a permis à des enfants des différentes tranches d’âges de partir en camp. Quinze des 20 louveteaux et jeannettes du groupe ont vécu une semaine en camp avec d’autres scouts de leur âge des groupes de Saint-Lô, Bayeux et Alençon à Giel Courteilles dans l’Orne. Ils ont été accompagnés par des jeunes désireux de leur faire vivre une belle aventure de scoutisme d’une semaine en pleine nature, sous toile. Ils ont aménagé le camp en bordure de bois, construit des installations, participé à des jeux sur la thématique des contes et légendes… Une première expérience du scoutisme très enrichissante pour ces 15 enfants accompagnés de Marie Kuchenbuch et Hervé Le Chanu.

 


Les scouts sont partis pour un camp de quinze jours – Argentan

jeudi 18 juillet 2013


Les scouts argentanais juste avant le départ.

Les scouts argentanais juste avant le départ.

Hier, les scouts et guides du groupe Georges-Guynemer d’Argentan sont partis en camp. Ils ont pris la direction de Flers pour retrouver leurs homologues du groupe Saint-Jean-Baptiste.

Tous sont partis à Morannes dans le Maine-et-Loire pour un stage de quinze jours. Objectifs ? Apprendre à vivre ensemble, partager, devenir autonome et vivre l’aventure en se mettant dans la peau de Robinson Crusoé. Sur place, ils sont accompagnés par des scouts venus de Nancy.


Scouts et guides : un démarrage en force – Coutances

lundi 01 juillet 2013


Les jeunes scouts et guides de Coutances ont reçu leur foulard rouge et blanc, aux couleurs du groupe.

Les jeunes scouts et guides de Coutances ont reçu leur foulard rouge et blanc, aux couleurs du groupe.

Créé en début d’année, le groupe des scouts de Coutances prépare ses camps. Il compte aujourd’hui près de 60 membres.

Une vingtaine de louveteaux et jeannettes, âgés de 8 à 11 ans, une douzaine de scouts et guides (de 11 à 14 ans), une dizaine de pionniers et caravelles (14 à 17 ans) et une dizaine d’adultes pour animer la section scouts et guides de France : le tout jeune groupe de scouts et guides de Coutances, créé en début d’année, compte une soixantaine de membres de tous âges. C’est, en nombre, l’un des plus importants du département.

L’équipe est constituée d’anciens scouts et guides de France formés par le mouvement et diplômés par Jeunesse et Sports. Son mot d’ordre : « Faire vivre un scoutisme de qualité selon la méthode scoute, cest-à-dire : la progression personnelle des enfants, la participation des enfants et la vie en équipe, léducation par laction et le jeu, la proposition spirituelle et chrétienne, lapprentissage des techniques de constructions dinstallations en bois, les activités dans la nature et le respect de lenvironnement », détaille Hervé Le Chanu, responsable adjoint du groupe de Coutances.

Bien que le groupe de Coutances soit tout jeune, des camps vont être organisés cet été. Ce sera l’occasion pour les jeunes de vivre leur séjour autour d’un projet et d’activités favorisant leur participation et leur implication dans la vie quotidienne. Les plus jeunes vont partir en camp huit jours en juillet dans l’Orne, les scouts et guides, eux, se préparent à partir deux semaines dans le nord du département et les plus grands découvriront l’Indre-et-Loire à l’occasion d’un projet en lien avec l’écologie au mois d’août.

Le groupe de Coutances ne prend pas de nouvelles inscriptions avant les camps et, à la rentrée, les activités du samedi reprendront de 14 h à 17 h et un week-end d’accueil des nouveaux sera organisé. Les plus grands participeront à un jamboree, un rassemblement régional en termes scouts.

Contact, renseignements auprès de Marie Kuchenbuch, responsable de groupe, au 09 50 03 57 91 ou Hervé Le Chanu, responsable de groupe adjoint, au 06 76 63 23 60, ou à sgdf.coutances50@gmail.com


 

Coutances

Un groupe de Scouts et guides de France en création à Coutances

Famille dimanche 17 février 2013

  • Marie Kuchenbuch, responsable du groupe de Scouts et guides de France de Coutances.

    Marie Kuchenbuch, responsable du groupe de Scouts et guides de France de Coutances.

 Une première rencontre a eu lieu samedi à l’école Jean-Paul II avec les louveteaux, jeannettes, scouts et guides de Granville et les enfants de Coutances. Disparu en 2004, le scoutisme va renaître à Coutances au mois de mars. Marie Kuchenbuch, responsable de ce nouveau groupe espère pouvoir programmer les premières rencontres après les vacances et constituer un groupe complet. Elle recherche pour ce faire des jeunes pour pouvoir encadrer les enfants.

Les scouts fêtent 80 ans de présence – Argentan

vendredi 08 février 2013


Les scouts argentanais font partie du groupe « Georges Guyemer ».Les scouts de France existent à Argentan depuis 1933. Le groupe actuel veut fêter les 80 ans en invitant les anciens.

Trois questions à…

Anne-Laure Plancq, responsable du groupe scout d’Argentan.

2103 est une année particulière pour les scouts locaux.

Oui, car d’après les anciens, le mouvement se serait installé à Argentan en 1933. Donc nous avons envie de fêter ces 80 ans de présence. D’abord en cherchant des anciens scouts pour faire un repas avec eux, le 25 samedi mai. En récoltant leurs témoignages, voire des objets scouts personnels (photos, chemises, magazines, etc.), nous aimerions présenter une petite exposition en septembre. Cette année, nous participerons également à la Fête de la musique, le 21 juin.

Il y a beaucoup de scouts à Argentan ?

Nous comptons une quarantaine de jeunes de 8 à 19 ans, encadrés par une dizaine de jeunes chefs. On se réunit une à deux fois par mois, suivant la disponibilité de nos chefs, souvent des étudiants. Il y a dix à quinze jeunes par équipe, en fonction des âges.

Qu’est-ce qu’on fait quand on est scout ?

On joue beaucoup, on campe, on mène des projets en fonction de son âge… Tout cela se fait en équipe, pour grandir. L’idéal, ce sont des activités en extérieur, mais on peut très bien faire du scoutisme en ville. Et si la météo est mauvaise, nous faisons des activités à l’intérieur.

 

Contacts. Mail : 80ansgeorgesguynemerargentan61@gmail.com ou argentansgdf@gmail.com. Téléphone : 02 33 81 50 80 (Anne-Laure Plancq) ou 02 33 35 83 11 (Pascale Laignel, responsable adjointe).

CCE00000

Les scouts ont accueilli la Lumière – Argentan

mercredi 19 décembre 2012


Les scouts argentanais ont partagé la joie de retrouver la Lumière.Traditionnellement, le 3 e dimanche de l’Avent, les scouts accueillent la Lumière venue de Bethléem, symbole de paix et de joie. Cette année, une délégation française s’est rendue à Vienne (Autriche) pour la ramener et la diffuser partout en France.

Dans l’Orne, ce week-end, la Lumière est arrivée à Flers où le groupe des scouts et guides de France d’Argentan s’est retrouvé avec les camarades du département, autour de jeux, de veillées, prières et messes. Des message de justice et de fraternité à quelques jours de Noël.

La Lumière de Bethléem comme symbole de paix – Flers

mardi 18 décembre 2012


Cent cinquante scouts étaient présents lors de la célébration. Pour célébrer le temps de Noël et participer à rendre le monde « un peu meilleur », les Scouts et Guides de France proposent à tous de répandre autour d’eux une petite flamme symbole de paix : La lumière de Bethéem.

« Le voyage de la petite flamme « La Lumière de Bethléem » est une opération lancée en 1986, en Autriche. Elle se répète chaque année pendant la période de l’avent. Une bougie est allumée dans la grotte de la Nativité. Cette flamme se transmet de bougie en bougie. Elle rejoint l’Autriche, puis Paris, où elle est transmise aux représentants régionaux des deux associations de scoutisme », explique Sébastien Lorgeoux, responsable de groupe.

Ce dimanche dans l’église Saint-Jean, 150 scouts ont invité ceux qui le désiraient à venir les rejoindre pour une célébration oecuménique. Chacun pouvait se munir d’une bougie ou d’une lampe tempête afin de ramener la Lumière de Bethléem dans leurs foyers et la distribuer autour d’eux. « Elle a pour but d’éduquer les enfants et les jeunes à la paix en leur montrant que celle-ci commence par un petit geste. En veillant la flamme, ils découvrent aussi que la maintenir allumée demande une vigilance de chaque instant, tout comme la paix. »

Près de 300 personnes ont assisté à cette célébration.

Caen. Près de 600 scouts réunis pour partager la lumière de Béthléem

Religions dimanche 16 décembre 2012
500 scouts partagent à Caen la lumière de Béthléem
Vers 15 h, quelque 600 scouts et guides de France, scouts et guides d’Europe et éclaireuses et éclaireurs unionistes de France (scouts protestants) se sont retrouvés au temple protestant, rue Mélingue à Caen, pour une première célébration. Ils devaient ensuite rejoindre l’église Saint-Etienne après une procession de la rue Mélingue en passant par l’hôtel de ville. Une deuxième célébration est prévue à Saint-Etienne. Certains d’entre eux doivent ensuite aller sur le marché de Noël, place Saint-Sauveur, pour partager la lumière de Béthéem, symbole de Paix dans le monde et de Noël.

Scouts : louveteaux, jeannettes, caravelles, pionniers… – Argentan

mardi 13 novembre 2012


Les louveteaux d'Argentan se sont retrouvés au château de Maltot.

L’équipe territoriale des Scouts et Guides de France de Basse-Normandie a organisé ce week-end trois lieux de rassemblement dans la région caennaise : 120 louveteaux et jeannettes au château de Maltot, 130 scouts et guides à Hérouville et 90 pionniers et caravelles au château de Beauregard… au sein desquels des représentants d’Argentan. « Ces journées ont pour but de s’approprier le développement personnel de chacun, » expliquent les responsables Anne-Laure Plancq et Pascale Laignel. Tél. 02 33 81 50 80/02 33 35 83 11.


Un nouveau local pour les scouts falaisiens – Falaise

vendredi 12 octobre 2012


Lancelot, Lily, Joseph et Loïc font partie des scouts et guides de France dont l'antenne falaisienne vient d'être créée et qui se réunissent dans le local qui leur a été alloué porte des Cordeliers.

Les Scouts et guides de France sont maintenant installés porte des Cordeliers.

Les scouts et guides de France à Falaise, c’est nouveau

Vrai Faux

Le groupe existait auparavant, mais sur Argentan, en regroupant à la fois les scouts de Falaise et ceux d’Argentan. Dernièrement, ils se sont séparés pour faire deux groupes distincts car il y avait suffisamment de jeunes sur chacun de ces deux pôles. Le groupe falaisien dispose d’un local situé porte des Cordeliers.

Le mouvement est lié à l’église catholique

Vrai Faux

Mais le fait d’être croyant ou non n’entre pas dans les critères de recrutement. Tous les jeunes, quelle que soit leur sensibilité culturelle, peuvent y adhérer.

Un groupe est structuré en plusieurs équipes

Vrai Faux

Chacune des équipes a sa propre dénomination, selon les tranches d’âge. Il y a les Farfadets (6 à 8 ans), les Louveteaux et Jeannettes (8 à 11 ans), les Scouts et Guides (11 à 14 ans), les Pionniers et Caravelles (14 à 17 ans), les Compagnons (17 à 20 ans) et les Chefs et Cheftaines.

Le scoutisme est lié à un projet éducatif

Vrai Faux

Ce projet propose « aux jeunes filles et garçons un espace de vie qui répond à leur besoin de rêver, d’agir, de réussir leurs projets, de vivre en communauté, de donner sens à leur vie » et les invite à devenir des « citoyens du monde, solidaires et responsables », selon différents axes mis en place pour progresser et notamment construire sa personnalité, éduquer les garçons et les filles et vivre ensemble

C’est la principale association française de scoutisme

Vrai Faux

L’association est aussi reconnue d’utilité publique et est agréée comme mouvement d’éducation populaire par le ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports.

Collette Louiche a la passion du scoutisme – Avranches

mercredi 04 janvier 2012


Colette Louiche (à gauche) est scout depuis... « toujours » ; elle est responsable du groupe de l'Avranchin depuis six ans.

Elle est tombée dans le scoutisme depuis si longtemps qu’elle ne se rappelle pas ses débuts. « Quelques » années après, c’est toujours avec autant de ferveur qu’elle s’y implique.

Portrait

Colette Louiche est responsable du groupe Saint-André d’Avranches. Ce groupe de scouts compte 35 jeunes plus les encadrants. Le scoutisme pour Colette Louiche rime avec famille. « Mon père a été un des piliers du scoutisme en France vers 1920. Je suis devenue scout vers huit ans ; cela fait 25 ans que j’ai intégré le groupe d’Avranches ».

Sans dévoiler son âge, Coette Louiche peut dresser un bilan de ces années en phase avec le scoutisme. « Être scout m’a apporté énormément. Notamment un épanouissement au contact des jeunes, une joie de vivre. Lorsque nous marchons dans la nature, et nous marchons beaucoup, les jeunes me témoignent leur confiance et se confient ».

« On évoque ensemble nos souvenirs… »

Et ces jeunes, devenus adultes, ne manquent pas de saluer Colette Louiche, lorsqu’ils croisent dans Avranches celle qui est connue comme « le loup blanc ». « On évoque nos souvenirs et les bons moments passés ensemble ». Car les bons moments, il y en a beaucoup. « Grâce à la vie de fraternité que nous menons, à tous ces moments de partage et de convivialité au contact de la nature ».

Tous les quinze jours, le groupe se réunit au local Saint-Paul, près de la polyclinique. « Nous organisons aussi des camps de week-end, cinq fois par an ». Sans oublier la participation au prochain jamboree, grand rassemblement national près de Paris qui devrait réunir plus de 8 000 scouts.

Le grand projet sur lequel travaillent Colette Louiche et son équipe est le premier jumelage avec Crediton. « Des scouts de Crediton sont venus récemment à Avranches. C’est une grande joie pour nous d’être invités à les retrouver à Crediton, dimanche 27 mai ». Et bien entendu, organiser le déplacement d’un groupe de 35 jeunes en Grande-Bretagne, cela nécessite beaucoup de travail. Heureusement, un membre de l’équipe est d’origine anglaise. « Elle facilite les contacts avec nos amis anglais ».

Lors de la semaine précédant Noël, l’équipe de jeunes scouts a proposé aux clients de la grande surface Carrefour, d’emballer les cadeaux. « Le remerciement des personnes nous permettra de venir en aide aux familles qui n’ont pas toujours les moyens de payer les dépenses inhérentes à nos activités ». Par exemple, lors des camps scouts, il faut pouvoir s’acheter une tente, financer le transport.

Samedi 14 janvier, tout ce petit monde se retrouvera à 16 h au local Saint-Paul pour la traditionnelle galette des Rois. « Une bonne occasion de connaître à nouveau un moment de partage ».

Du scoutisme à Falaise, c’est possible ! – Falaise

jeudi 19 juillet 2012


Les Scouts et guides de France ont leur antenne falaisienne. Quelque soit sa sensibilité, il est possible de les rejoindre.

Trois questions à…

Cécile Guével-Badou, responsable de l’antenne falaisienne des Scouts et guides de France.

Pourquoi avoir implanté une antenne de scoutisme à Falaise ?

Auparavant, nous appartenions à un groupe commun, entre Argentan et Falaise. Mais nous avons vu qu’il y avait une réelle demande à Falaise, alors avec quelques parents, on a décidé de créer un groupe ici. Nous comptabilisons à ce jour une trentaine de membres, en comptant les enfants et les encadrants. Petit à petit, nous nous faisons connaître. Un local nous a été alloué porte des Cordeliers, cela devrait nous donner une meilleure visibilité.

En quoi consiste le scoutisme ?

Les jeunes sont répartis en groupes selon leurs âges : il y a les Farfadets, de 6 à 8 ans, les Jeannettes et Louveteaux, de 9 à 11 ans, et les Scouts et guides de 12 à 14 ans. Ils participent à des week-ends en camp, des rassemblements. Il vaut mieux aimer la nature, être dehors et avoir un certain esprit d’équipe.

Qui peut intégrer les scouts ?

Tout le monde ! Il est vrai que notre mouvement, les Scouts et guides de France, est lié à l’église catholique. Mais tous les jeunes peuvent le rejoindre, peu importe que l’on soit croyant, laïc ou même athée. Chacun adhère à ce qu’il souhaite et prend ou non cette partie du scoutisme. Nous recherchons des chefs pour encadrer les 15 à 17 ans et pouvoir ouvrir ce groupe, peu importe que l’on soit ancien scout ou bénévole souhaitant travailler dans l’animation.

A. L. B.

Renseignements et inscriptions auprès de Cécile et Jacques Guével-Badou. Tél. 02 31 90 71 31 ou sgdf.falaise@orange.fr.

0 commentaire

Laisser un commentaire