La légende de St Materne

… qui vit St Materne faire bâtir une maison pour Pierre

Il était une fois Materne, disciple de St Pierre, envoyé en mission sur les bords du Rhin.

Sa charité et sa bonne humeur conquirent vite les habitants des plaines et des montagnes. Mais les bourgeois de la cité romaine d’Argentoratum* ne voulaient pas entendre parler de lui et le chassèrent. Affecté, Materne en perdit sa belle humeur et une vilaine fièvre l’emporta.

Ses compagnons de route, cachèrent son corps au lieu dit « du grand hurlement » et allèrent trouver St Pierre à Rome. Ce dernier les reçut et leur dit : « Prenez ce bâton et retournez auprès de Materne. Mettez cette fourche entre ses mains car il n’est pas mort.»

Ils emportèrent le bâton auprès du corps de Materne. Ils déposèrent la fourche entre ses mains et il se réveilla. A l’annonce de cette grande nouvelle, plusieurs bourgeois se convertirent et l’aidèrent à construire une église dédiée à St Pierre à Strasbourg.

Plus tard, St Pierre confia à Materne sa fille Pétronille qui s’installa au croisement des chemins pour Saverne, le Mont St Odile et Strasbourg. A cet endroit, un puits engageait les voyageurs à s’arrêter. Materne y planta sa tente, dressa une croix puis plus tard construisit une « maison pour Pierre » (Domus Petri) : le Dompeter.

De cette église, St Materne partit sur les routes et devient apôtre de l’Alsace.

*Strasbourg

Commentaires fermés sur La légende de St Materne

Les commentaires sont clos.