L’aventure scoute

Les débuts de laventure scoute au Dompeter

Voilà maintenant 80 ans que les Scouts et Guides de France ont la garde du Dompeter. C’est en effet le 12 octobre 1933 que l’église fut rendue au culte et confiée aux Scouts de France d’Alsace par Monseigneur RUCH. En moins de 6 mois, scouts et routiers réussirent à rendre au Dompeter son éclat d’autrefois.

Le Dompeter au début du XXème siècle

Eglise paroissiale d’Avolsheim depuis 1829, le Dompeter est abandonné en 1911, date à laquelle une nouvelle église est construite au milieu du village.

Le 1925, Mgr RUCH s’inquiète de l’état du Dompeter et demande un rapport détaillé au Doyen de Molsheim sur l’édifice. Le 27 novembre celui-ci répond à l’évêque par un descriptif précis sur l’état de l’église : « Le bâtiment à l’extérieur est encore en bon état, sauf une porte latérale qui commence à pourrir, mais que l’on peut encore fermer. La toiture de la nef principale est de même en bon état, ainsi que la tour et sa toiture. A l’intérieur, les murs sont encore bons, le plafond de la nef principale est intact, ceux des nefs latérales ont souffert sans doute par suite de l’état défectueux des toitures. Les piliers sont entamés à leur base par l’humidité, surtout les piliers au fond de l’église : ils sont toutefois encore solides ; leur réparation ne serait pas difficile. Un grand nombre de carreaux des fenêtres sont brisés et servent d’entrée aux oiseaux qui nichent dans l’église. Les dalles de l’église sont humides et couvertes d’algues vertes… »

En 1926, Mgr RUCH fait parvenir un devis des travaux, espérant une participation du Service des Monuments Historiques. Ce dernier répond en rappelant que les travaux doivent être exécutés aux frais du propriétaire, l’Etat pouvant éventuellement verser le tiers de la somme. Il encourage par ailleurs le curé d’Avolsheim, l’abbé Weber, avec l’aide de la municipalité, à recueillir les deux autres tiers de la somme nécessaire à la restauration de l’édifice.

La découverte du Dompeter par les Scouts

Extraite de la brochure écrite par Henri Gerlinger, voici la partie concernant la découverte de l’église et de début de la restauration de l’édifice par les scouts strasbourgeois :

« C’est le jeudi 18 mai 1933, raconte l’un de leurs grands anciens, que les choses commencèrent. Ce jour-là, un prêtre et un scout originaire de Molsheim, se promenaient dans le charmant vignoble tout fleuri qui mène des collines pré-vosgiennes aux prés verdoyants de la plaine ». Le prêtre en question est Marie Joseph Kolb, vicaire général et archidiacre de St Florent. «Une tache blanche luisait au soleil : le vieux Dompeter. Ils voulurent pénétrer dans le sanctuaire ; il était fermé. Les vitres étaient cassées ; les cadres des fenêtres, défoncés, gisaient dans l’église. On pouvait, faute de mieux, entrer par ces baies béantes. L’intérieur de l’église, par son délabrement, frappa plus encore les deux visiteurs. Derrière les stations du chemin de croix, les oiseaux avaient fait leurs nids. Les autels étaient abandonnés, sales et poussiéreux, les statues branlantes ; tout était abîmé par l’humidité, la pluie et les traces que laissent nos petits frères, les oiseaux, si aimables, mais aussi irrespectueux ! Désaffectée sans doute, il importait néanmoins de rendre à cette vieille église l’aspect extérieur de dignité qui lui convenait. Travail ingrat et obscur… Comment ne pas penser aux scouts pour l’accomplir ? Aussi, le soir même, le commissaire des Scouts de France pour le district de Strasbourg était-il alerté par téléphone. Une splendide B.A. à faire, que Son Excellence Monseigneur Ruch, évêque de Strasbourg, déjà informé, approuvait chaleureusement. Et c’est ainsi que dès le surlendemain, samedi 20 mai, une première équipe de scouts strasbourgeois se rendait au Dompeter à bicyclette pour entreprendre les premiers travaux ».

La restauration

Le 20 mai 1933 les scouts commencent par établir un inventaire et prennent quelques photographies des statues du Dompeter. Le tout sera transmis à l’évêché. Puis les scouts poursuivent par un grand rangement des objets de valeur, la remise en état des fenêtres et la restauration de la source.

Semaine après semaine, les scouts vont remettre en état l’édifice. Les travaux réalisés vont être soigneusement inscrits par Ernest Schmitt, chef de district des Scouts de France de Strasbourg, sur des rapports transmis à l’évêché après chaque journée de travail. Les travaux sont alors réalisés sous la surveillance de MM. Lechten et Czarnowski du Service des Monuments Historiques. Le 5 juin, sept scouts sont à pied d’œuvre au Dompeter. Le chœur est nettoyé, l’escalier de la source Ste Pétronille est dégagé, et une pièce de monnaie en cuivre trouvée. Le rapport du 17 juin nous apprend que le garçon d’Avolsheim qui a cassé le plus grand nombre de vitres a été chargé par les scouts de faire la surveillance. Depuis, il n’y a plus de vitre brisées !

Le 3 août, des photos aériennes de l’église ont été réalisées afin d’être vendues, et ainsi couvrir les frais de restauration. Le 15 août, de nouvelles vitres attendent les scouts à la gare d’Avolsheim. Le 19, Mgr Kolb vient visiter le Dompeter.

Enfin, dans le dernier rapport daté du 23 septembre, les scouts signalent qu’ils ont découvert une pierre sculptée représentant deux têtes d’hommes à barbes. Dans une niche, ils trouvent un corps de Christ sculpté sur bois. Enfin, on leur apporte un petit reliquaire en argent contenant une relique de St Ignace. Le reliquaire avait été trouvé au courant de la semaine dans un champ non loin du Dompeter.

Et le Dompeter devient l’église des scouts d’Alsace…

Le jeudi 12 octobre 1933 c’est la fête de clôture des travaux de rénovation. Pour la première fois depuis 1914, la messe était célébrée dans cette église. Parmi les personnalités religieuses et scouts présents, il faut noter bien sûr Mgr Ruch, Mgr Kolb, le chanoine Hincky, Georges Ritleng, directeur de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg, Ernest Schmitt, chef de district des Scouts de France de Strasbourg, Pierre Schmitt-le-Roi, le docteur Gerlinger de Molsheim, le maire d’Avolsheim, les membres du conseil municipal et du conseil de l’Eglise. De nombreux scouts de Strasbourg, Molsheim et Obernai avaient également pris place dans l’église.

Après le mot d’accueil du curé, ce fut au tour du Docteur Meder de faire un rappel historique sur le Dompeter. Il fit une comparaison entre Léon IX qui consacra l’église et fut évêque de Toul, et Mgr Ruch qui fut évêque de Nancy et Toul et qui réouvrit l’église au culte.

Au moment de l’eucharistie, fanions et étendards s’inclinèrent devant l’autel. Le chant de la promesse résonna dans l’édifice… et le Dompeter devint l’église des Scouts de France d’Alsace !

1934

1934

 

 

L. GODMET

SOURCES

Archives de l’archevêché de Strasbourg

BIBLIOGRAPHIE

Feierliche Wiedereröffnung des « Dompeter » von Avolsheim, Der Elsässer – L’Alsacien, Samstag, 14 okt. 1933.

0 commentaire

Les commentaires sont clos.