Le Groupe Jerzy Popieluszko

Le groupe scout d’Orsay accueille les garçons et les filles à partir de 6 ans dans différentes branches :

  • les farfadets, de 6 à 8 ans
  • les louveteaux-jeannettes, de 8 à 11 ans
  • les scouts-guides, de 11 à 14 ans
  • les pionniers-caravelles, de 14 à 17 ans
  • les compagnons, de 17 à 20 ans

Les louveteaux-jeannettes, les scouts-guides et les pionniers-caravelles accueillent aussi bien les garçons que les filles. A l’intérieur de chaque unité, les équipes (de 6 à 8 jeunes) sont composées exclusivement de garçons ou exclusivement de filles.

Chacune de ces branches se réunit régulièrement (toutes les deux semaines environ) pour des activités variées : grands jeux, découverte de la nature pour les plus jeunes… jusqu’à des défis sportifs, des actions de solidarité pour les plus grands.

L’animation des différentes branches est assurée par des chefs et cheftaines bénévoles, diplômés du BAFA ou en cours de formation. Ces chefs et cheftaines sont en outre aidés par une équipe de groupe, comprenant des parents de louveteaux-jeannettes, scouts-guides et pionniers-caravelles.


L’équipe de groupe

Photo WEG 2017
Claire
Responsable de groupe
catherine
Catherine
Secrétaire
david-veronique
David et Véronique
Trésoriers

Jerzy Popieluszko

popieluszkoLe groupe d’Orsay porte le nom de Jerzy Popieluszko depuis 1985.

Ordonné prêtre en 1972 en Pologne, ce jeune prêtre polonais fut l’aumônier du syndicat Solidarność de Lech Walesa. Après l’instauration de la loi martiale par le général Jaruzelski en décembre 1981, il aide les militants du syndicat poursuivis et persécutés.

Vicaire à la paroisse Saint-Stanislas de Varsovie, le Père Popieluszko célèbre des messes qui attirent des milliers de fidèles, venus de toute la Pologne. Il dénonce inlassablement la violence, invitant à « vaincre le mal par le bien ». « En réclamant la vérité, nous devons la prêcher nous-mêmes. En réclamant la justice, nous devons être justes avec nos proches. En demandant le courage, nous devons nous-mêmes être courageux chaque jour« , dira-t-il quelques mois avant sa mort.

Le père Popieluszko est enlevé au retour d’une visite pastorale et assassiné en octobre 1984, à l’âge de 37 ans, par un commando de la police du régime communiste. Il a été béatifié à Varsovie le 6 juin 2010

« Il a exercé son ministère généreux et courageux aux côtés de ceux qui s’engageaient pour la liberté, pour la défense de la vie et sa dignité. Son œuvre au service du bien et de la vérité était un signe de contradiction pour le régime qui gouvernait alors en Pologne. L’amour du Cœur du Christ l’a conduit à donner sa vie, et son témoignage a été la semence d’un nouveau printemps dans l’Église et dans la société. » Benoît XVI , juin 2010

0 commentaire

Les commentaires sont clos.