Le Jargon scout !

logo-sgdf

Si vous débarquez dans le mouvement, vous verrez vite que, comme tout groupe homogène, nous avons nos habitudes de langages, nos sigles.

Nos vous proposons donc un petit glossaire des principaux termes.

Vous pensez qu’il en manque ?

Faites une BA : laissez un commentaire !

 

AC : Accompagnateur Compagnon. Si les compagnons sont des fusées bourrées de carburant, les AC sont la rampe de lancement et l’équipe au sol. Ils canalisent la puissance du départ, accompagnent le décollage et regardent ensuite avec émotion leurs jeunes voler, seuls, vers leur objectif…

AP : Accompagnateur(trice) Pédagogique. Il(Elle) est missionné par le territoire pour aider les chefs de son territoire à utiliser au mieux les atouts de la pédagogie scoute. Il y a un AP par tranche d’âge (Unité)

BA : Bonne Action

Ban : petit chant court et intense que chaque scout reprend à la limite de la rupture des cordes vocales pour exprimer sa bonne humeur, féliciter ou railler quelqu’un. Le plus connu : Ha-tchik, ha-tchik, ha-tchik ? Aïe, aïe, aïe !

BET (WE BET): Le Brevet  d’Éclaireur de Tribu. Chez les bleus, c’est une étape de la progression pour les éclaireurs. (Temps 3 : Apprendre de nouvelles compétences) C’est aussi un temps fort avec tous les éclaireurs de tribu de plusieurs territoires. Durant ce week-end, chaque scout et guide :

  • participe à un parcours « brevet éclaireur de tribu » parmi les 3 proposés :
    • Bosses et bobos : secourisme
    • 3 étoiles : intendance
    • Robinson : techniques de campisme
  • relit sa vie dans l’équipage et dans la tribu, à la lumière de la loi scoute
  • découvre la proposition faite pour rejoindre la caravane des pionniers et caravelles

BP : on prononce « BiPi » c’est Robert Baden Powell le fondateur du scoutisme mondial

Brêlage : utilisé pour les constructions, ou comment maintenir deux morceaux de bois ensemble avec de la ficelle

brelage

 

 

 

 

 

 

Cinquième (le) : dans une journée il y a 4 repas (petit déjeuner, déjeuner, gouter, diner). La maîtrise s’en réserve un 5ème, ( à fond la caisse sur le sucre), pour passer un bon moment entre eux et relire la journée quand les jeunes sont couchés.

Compas : c’est le diminutif que l’on utilise pour les compagnons/Jems (jeunes en marche)

Concu (ou cocu) : c’est le concours cuisine. Généralement au camp, chaque équipe met tous ses talents en œuvre pour réaliser un repas d’exception. Le résultat peut être étonnant d’originalité (le sens de « étonnant » n’est pas précisé volontairement)

DT : Délégué Territorial. C’est le grand chef du territoire alors respect !

Extra-job : ou comment, à partir de l’âge Pionniers/Caravelles, rendre service contre un don pour financer le camp et/ou en apprenant des techniques de travail. On peut aussi dire Service

Feuillées : les WC en camps. Il me semble qu’on les appelle ainsi parce qu’on peut assurer l’intimité du lieu en construisant un paravent avec des feuilles (à vérifier)

FIAC : Formation Initiale des AC

Froissartage : c’est l’ensemble des techniques de construction des installations de camp avec le bois de la forêt. Elles portent le nom de celui qui en est à l’origine : Michel Froissart

FSS : Vous avez peut être déjà vu ce sigle au bas d’un courrier scouts. N’allez pas croire que l’auteur est membre de la faculté des sciences du sport, il vous fait simplement un Fraternel Salut Scout.  (Merci à Marie-Claire de Dinan)

Gamelle : vaisselle personnelle utilisée pour les repas en camps. Elle est en métal, ce qui évite de la casser , permet de la mettre sur le feu pour cuisiner dedans et, si le repas tarde à être servi, à faire du bruit pour signaler qu’on a faim! On l’appelle aussi « Popote ».

Groupe : ce sont les jeunes, les chefs, les responsables et les adultes qui, avec les parents, font vivre le scoutisme localement. (Pour nous, c’est le groupe St François d’Assise à Ris-Orangis)

Installations (ou les instal’) : ce sont toutes les constructions que l’on peut faire en camps, avec les moyens à notre disposition, pour augmenter le confort.

Jamboree : grand rassemblement International, national, régional… C’est souvent un moment très fort dans la vie scout. On en revient gonflé à bloc!

K ∏ ou KaPi : C’est la contraction de Caravelles et Pionniers

Local : le local est la salle dont chaque unité dispose dans l’année pour réaliser ses réunions. c’est un endroit que les jeunes s’approprient

Loi (la) :

La guide, le scout

1. Parle en vérité et agit en cohérence
2. Est digne de confiance et sait faire confiance aux autres
3. Va au devant des autres et tisse des liens de fraternité avec les scouts et guides du monde entier
4. Emploie ses ressources avec sagesse
5. Affronte les difficultés avec optimisme
6. Participe à la construction d’un monde de justice et de paix
7. Aime et protège la création
8. Vit avec énergie et prend des initiatives
9. Accueille la Bonne Nouvelle par ses actes au service des autres
10. Est maître (responsable) de ses paroles, de ses actes et de ses pensées

Chaque enfant, jeune, adulte, est appelé dans le scoutisme à prononcer une Promesse, à exprimer ainsi son adhésion aux valeurs du scoutisme énoncées dans sa loi. Éléments clés du scoutisme, loi et promesse ont été déclinées dans toutes formes et langues, pour toutes cultures et tous âges. En 100 ans d’histoire du scoutisme, 500 millions d’hommes et de femmes s’y réfèrent. Baden-Powell propose aux adultes une lecture de la loi dans La Route du succès. Il appelle chacun à construire ainsi sa propre lecture.

« La Loi scoute ne dirige pas par des interdictions, mais oriente par des indications positives. Elle est conçue comme guide pour agir et non comme instrument de répression des défauts. » Baden-Powell

sources

Maîtrise : c’est l’équipe de chefs et cheftaines d’une unité

Marabout : c’est une tente de grande taille sous laquelle on peut se tenir debout

Matos : c’est la caverne d’Alibaba du groupe. On y trouve bien sur les tentes, les gamelles, les outils etc…mais aussi tout le passé du groupe. décors, costumes, des fêtes de groupe,…

Montées : rassemblement de début d’année où les jeunes passent d’une tranche d’âge à l’autre et où les nouveaux (jeunes, chefs, responsables, bénévoles..) sont accueillis.

National : le national c’est la source du mouvement au niveau national.

PioK : C’est comme KaPi, un coup on commence par les garçons, un coup par les filles, peu importe, chez nous c’est égal !

Popote : terme connu dans l’argot militaire pour désigner les repas ou leur préparation. Chez nous, ça désigne également la gamelle.

Prière scoute : pas besoin de définition. Écoutez, vous comprendrez…

Promesse scoute : « Sur mon honneur, avec la grâce de Dieu, je m’engage : à servir de mon mieux, Dieu, l’Église, ma patrie ; à aider mon prochain en toutes circonstances ; à observer la Loi Scoute. »

RGL : Responsable de Groupe Local, inclinez vous, c’est le grand chef du groupe

Salut scout (le) :

« Un salut n’est qu’un signe entre hommes de qualité. C’est un privilège de pouvoir saluer un autre homme. Jadis, les hommes libres portaient des armes et, quand ils se rencontraient, chacun levait sa main droite pour faire voir qu’elle ne tenait pas d’armes et qu’ils se rencontraient en amis. De même quand un homme armé rencontrait une dame ou une personne sans défense. Les esclaves et les serfs n’avaient pas le droit de porter des armes; ils passaient devant les hommes libres sans faire aucun signe.
Aujourd’hui on n’est plus armé, mais ceux qui auraient eu jadis le droit de l’être, c’est-à-dire tous ceux qui vivent de leur avoir ou gagnent leur vie, continuent de saluer comme on le faisait jadis en portant la main à leur couvre-chef ou en l’ôtant. Saluer, c’est montrer qu’on est un homme courtois et qu’on ne veut pas de mal à autrui. Il n’y a là rien de servile. »

Baden-Powell

À l’origine, les trois doigts levés rappellent les trois engagements de la promesse scoute. Sur mon honneur et avec la grace de Dieu, je m’engage :Salut

  1. À servir de mon mieux Dieu, l’Église, ma patrie,
  2. Aider mon prochain en toutes circonstances
  3. Observer la Loi scoute.

Suivant les mouvements, il existe plusieurs versions des valeurs attribuées aux trois doigts.

Ainsi, chez les scouts catholiques français, dans la lignée des scouts de France du Père Jacques Sevin, leur sont attachés les trois vertus principales du scout : franchise, dévouement, pureté.

Le pouce replié sur l’auriculaire rappelle l’engagement chevaleresque : Le fort protège le faible.

Service :

  • C’est une activité bénévole qui doit bénéficier à autrui mais peut aussi être l’occasion d’apprendre de nouvelles techniques. Lors de chaque camps un service est prévu. Il peut bénéficier à une association, à une collectivité ou au particulier qui nous accueille sur son terrain.
  • Ce sont également les tâches nécessaires au bon déroulement du camp qui sont distribuées chaque jour. (intendance, bois, eau, …). Pour faire simple, les chefs appellent ça des services, les jeunes appellent ça des corvées ! un jour ils seront chefs…

Temps Spi : c’est le moment dédié à la spiritualité qui est un des axes de progression dans la pédagogie. par spiritualité on entend, religion, réflexion existentielle, témoignages, empathie.

Territoire : C’est le relai de l’instance nationale des Scouts et Guides de France au plus près des groupes (en général le niveau départemental)

Tout’ut : Toutes unités par exemple le WE des montées est un WE tout’ut

Unités : ce sont les tranches d’âges du groupe

  • les Farfadets, 6/8 ans
  • Les louveteaux / Jeannettes, 8/11 ans
  • Les Scouts et Guides, 11/14 ans
  • Les Pionniers/Caravelles, 14/17 ans
  • Les compagnons (1er, 2ème et 3ème temps)

WEREC : c’est le WE de REntrée Compagnons. Il est organisé par le Territoire. Ce WE est l’occasion d’apprendre à faire un retour d’expérience pour les compas qui ont déjà vécu des expériments et de s’enrichir de l’expérience des autres pour les jeunes compas.

WERT : c’est le WE de Rentrée du Territoire. Il est organisé par le Territoire. Ce WE est l’occasion de mettre en communs les choses qui marchent, qui innovent, qui ouvrent des horizons (animation, axe de progressions, de réflexion, projets..) et surtout créer du lien et de la dynamique sur le territoire.

5 commentaires

5 réponses à Le Jargon scout !

  1. RGL à dit :

    matos ……mais aussi tout et (non tous) le passé du groupe
    on peut mettre aussi gamelle,
    on pourrait mettre aussi la prière scoute (je crois qu’elle est déjà dans les chants …)
    on peut mettre aussi service (et non corvée!) qui est une aide gratuite

  2. dimlknan à dit :

    Bravo pour tout ce répertoire… C’est en cherchant comment définir un terme à nos parents que je suis tombée dessus… et sous le charme ! Je me permets de m’en resservir sur notre blog 😉
    Bonne suite

  3. PingRetour : Groupe St François Ris-Orangis : Compagnons » Compagnons 1er temps : Nos Promesses

  4. PingRetour : Groupe St François d'Assise – Ris Orangis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *