SALUT LES COMPAS….

f8da2aba

Pour les plus anciens, et aussi pour les plus jeunes d’ailleurs, je rappelle que cette photo de « SALUT LES COPAINS » avec tous les chanteurs et chanteuses de l’époque date de 1966, avec le beau Johnny et son blouson blanc …

28701278_797907230392556_8258772216516636649_o-1527716382

Pour les plus jeunes, et aussi pour les plus anciens d’ailleurs, je vous informe que cette photo de « SALUT LES COMPAS » avec tous les compagnons d’une équipe de notre territoire date de 2018, avec le beau (euh , il sont tous beaux, elle aussi) et leur chemise verte…

Et pour leur dossier de demande de financement sur KissKissBankBank – oui, comme beaucoup d’autres équipes compas, ils ont choisi comme par hasard une assoc’ et un pays super loin  – ils ont partagé leur parcours scout… C’est sympa de temps en temps de lire ou relire de telles paroles, pour nous autres, adultes engagés dans le mouvement, nous qui ne partons pas en camp, nous qui passons de multiples heures à organiser, animer dans nos groupes et équipes, nous qui gérons de temps en temps quelques galères par ci par là,  nous qui accompagnons tous ces jeunes dans nos groupes, d’années en années, à la suite d’autres responsables.. Et bien, oui, c’est sympa de voir tous ces COPAINS COMPAS exprimer ce qu’ils vécu avec leur foulard autour du cou :

Je suis A. ,  je suis l’intendant, je suis étudiant en école d’ingénieur, j’ai 17 ans et mon expérience dans le scoutisme a commencé il y a maintenant 8 ans. Au départ je suis rentré chez les Scouts pour suivre mes amis qui sont aujourd’hui toujours là avec moi. J’ai appris à vivre en communauté, à respecter la nature, à me débrouiller seul ce qui me permet aujourd’hui d’être un peu plus autonome. Tout au long de ces années, j’ai pu faire de merveilleuses rencontres et rencontrer différentes personnes qui sont aujourd’hui mes amis. Pour ma part, je pense que nos différentes expériences et personnalités permettent à notre équipe de rester soudée et complète. Puis en grandissant, le scoutisme m’a demandé de m’investir de plus en plus, alors j’ai décidé de m’engager pour aider des personnes en difficultés, pour rénover et réhabiliter des bâtiments ou encore redonner le sourire à des enfants hospitalisés et handicapés. Ces différentes expériences ont été très enrichissantes d’un point de vue personnel, j’ai acquis de nombreuses compétences pour apporter de l’aide à différentes personnes. Cette année, je suis au Compagnon, je dois donc m’investir entièrement pour monter le projet. Je suis très motivé et j’espère que cette future expérience sera inoubliable.

Je m’appelle M.,  je suis responsable Temps spirituel et faire partie des scouts fut pour moi une expérience très enrichissante, qui eut de nombreux impacts positifs dans ma vie quotidienne. Aujourd’hui,  c’est une chance pour mes camarades et moi de pouvoir réaliser un projet ensemble autour de cette vie scoute. En effet, l’expérience des compagnons nous a avant tout été partagée par d’anciens groupes que nous connaissions et leurs témoignages. À présent, nous avons envie, nous aussi, de réaliser ce projet en équipe avec des personnes que nous connaissons depuis plus de six ans. Je pense que ma part dans le groupe est la même pour chacun, de même que pour notre motivation. Cette expérience me sera très utile pour mes futurs projets. En effet, le fait de travailler en groupe, avoir différents rôles et surtout avoir un objectif commun nous préparent au monde du travail. 

Je m’appelle B., je suis étudiant en première année de Médecine, je suis d’ailleurs le responsable sanitaire de l’équipe. J’ai commencé le scoutisme il y a maintenant 9 ans, au départ, poussé par mes parents. J’ai décidé de faire une pause, et en 2013 j’ai réintégré le mouvement plus motivé que jamais. Cette responsabilité m’est apparue comme une évidence car je souhaite l’année prochaine me lancer dans des études de médecine. Aujourd’hui ce que j’aime chez les SGDF, c’est l’engagement proposé pour faire naître, grandir et vivre ses propres projets. Grâce aux compagnons, mon autonomie m’a permis de prendre conscience de la place que j’avais au sein de l’équipe. Je suis quelqu’un de posé, à l’écoute, patient et bon cuisinier. Le camp que nous prévoyons pour cet été est l’une de mes principales motivations, car mon groupe et moi voulons faire de celui-ci un moment inoubliable. Mais les scouts représentent également des valeurs qui me tiennent à cœur comme le respect de l’autre ou de l’environnement ; ainsi que la vie dans la nature où l’autonomie et la débrouillardise m’ont permis de me dépasser et de toujours vouloir avancer. Un jour, je l’espère, je pourrais devenir chef scout à mon tour.

Je m’appelle V., je suis délégué de l’équipe et étudiant en première année en école d’ingénieur. Pour ma part, j’ai rejoint les scouts à l’âge de huit ans car j’ai été poussé par mes parents. J’y ai finalement retrouvé mes amis de primaire et passé une superbe année bien que tourmentée par le manque de mes parents pendant le camp. N’étant à l’époque pas motivé par ma progression personnelle, j’étais plus investi dans la vie en communauté. J’ai ainsi appris avec ma meute les rudiments d’un bon scout ! Mes trois premières années aux louveteaux étaient axées sur la vie en société à travers de nombreux jeux et une découverte de la vie en camp, les trois années suivantes aux scouts m’ont permis d’apprendre à être autonome et à savoir motiver une équipe en l’animant ou en gérant l’économie ! Mes trois années en tant que pionnier m’ont fait découvrir les projets avec des partenariats, montés et préparés par nos soins. J’ai moi-même proposé une idée qui nous permis de réaliser un camp en itinérance lors de ma première année. J’étais le chef de mon équipe l’année dernière et 4 jeunes m’ont choisi comme parrain pour leur engagement scout ! Cette année je suis délégué d’équipe et je sens que notre équipe ne peut aller que très loin !

Je m’appelle C., je suis la responsable communication et Sanitaire adjoint, je suis étudiante en fac de droit. Je pense que le scoutisme m’a beaucoup apporté et m’a appris énormément de choses. Il y a sept ans, j’ai rejoint les Scouts de France à la demande de ma mère, dans le but de me rendre plus autonome et plus ouverte à la vie en communauté. Malgré une première année difficile, surtout par mon camp, où mes parents et mon confort quotidien me manquaient, j’ai persisté car je sentais que le scoutisme pouvait malgré tout me plaire. J’ai adoré toutes mes années suivantes en me faisant de réels amis et en passant de superbes moments. Les compagnons représentent maintenant une autre étape dans ma vie de scoute. Cette expérience totalement différente est pour moi d’autant plus intense. Pour moi, le fait d’être en petit groupe ne peut que rendre notre équipe plus fusionnelle et unie. Je pense que faire partie de ce groupe motivé ne fait qu’accentuer ma propre motivation. Le scoutisme m’a tellement apporté au niveau de mon indépendance, de ma réflexion et de ma sociabilité que je veux persister dans cette voie et vivre d’autres merveilleux moments avec mon groupe.

Je m’appelle A., je suis le responsable matériel et je suis étudiant en école préparatoire. Je suis rentré dans le scoutisme à 8 ans. À l’époque mes attentes se résumaient à dormir sous la tente et vivre avec la nature. Mais finalement j’ai appris énormément de choses. Premièrement d’un point de vue social, vivre en communauté, tout partager est quelque chose de très spécial et très enrichissant pour moi. S’ajoute à cela l’esprit pratique : l’aptitude à surmonter les obstacles et les imprévus. Mais en grandissant, le scoutisme nous appelle à agir. Il faut s’investir pour des causes. J’ai donc pu participer à des rénovations, des travaux de jardinage ou de peinture. L’an dernier, j’ai moi-même monté un projet pour rendre visite aux enfants hospitalisés. J’ai aussi participé au Resto du Cœur et à la Banque alimentaire.  Mais cette année s’annonce la plus belle de toute, car je vais pouvoir vivre un projet que nous avons nous-même monté. Selon moi, ce qui soude notre équipe n’est pas forcément le fait de se voir régulièrement et de se connaître depuis longtemps, pour moi c’est le fait d’avoir vécu des moments difficiles comme des erreurs d’itinéraires, des inondations, des tempêtes… Malgré tous ces moments, j’ai pu me découvrir et découvrir les autres. Finalement les scouts m’ont permis de découvrir mes amis autant que je ne me suis découvert.

Je m’appelle Q., je suis étudiant en comptabilité et aussi le trésorier de l’équipe. J’ai commencé les scouts à 10 ans et je n’ai pas tout de suite aimé du fait que je ne connaissais personne et que la vie scoute n’est pas très facile. Mais au fil des années, j’ai tissé des liens très forts avec certaines personnes et je me suis habitué au manque de confort de la vie sous tente. Aujourd’hui je suis content d’avoir fait l’effort de continuer le scoutisme car cela m’a appris beaucoup de chose et m’a fait vivre de très bonnes expériences. Cette année, je suis très motivé dans la réalisation du projet car celui-ci est plus difficile à mettre en place et la récompense est encore plus grande que les années précédentes. Cette expérience va nous rendre tous plus soudé et autonome.

Et si cela vous donne envie de faire un don pour leur projet, ou pour  une autre équipe compas proche de chez vous, le blogmaster pourra vous donner tous les liens vers les KissKissBankbank qui vont bien …En tous cas, beaucoup de Bisous Bisous à tous !

Posté dans Territoire | Tagué , | 0 commentaire

EN QUETE…

Nos amis du groupe de VINCENNES-JACQUES DESCHAMPS ont procédé au mois d’avril dernier à une large enquête auprès de leurs parents et de leurs chefs, lors d’un (convivial) diner … PARENTS & CHEFS.  Vous trouverez ci dessous les principaux résultats et les domaines abordés.

>>Plus de la moitié des parents et chefs présents n’ont pas été scouts dans leur jeunesse. Cela montre l’extraordinaire renouvellement de nos adhérents et la large ouverture que les SGDF vivent et développent, à l’image de notre actuel Plan d’Orientation national  « Grandir et servir ensemble ». Et ceci, même pour une commune comme Vincennes dans laquelle le scoutisme est implanté depuis de nombreuses années, avec des familles fidèles. Le groupe a su s’élargir au delà de son public « traditionnel ».

>> 40% des jeunes et chefs ont découvert l’Eglise grâce au scoutisme ! C’est énorme ! Et c’est à l’image du renouvellement de nos adhérents et de nos familles indiqué ci-dessus.  Oui, l’évangélisation est au coeur de notre mouvement, c’est à rappeler à tous nos partenaires paroissiaux (curés de paroisse, EAP…) qui déplorent de ne pas voir plus souvent les scouts à la messe le dimanche…Rendons grâce à  tous ces jeunes et familles de nos groupes et unités pour lesquels la messe au cours du we de groupe par exemple sera leur seule messe de l’année…On ne va pas leur demander en plus d’y assister tous les dimanche au 1er rang… Quel pourcentage de nos jeunes sont baptisés et/ou catéchisés ? Donc combien ne le sont pas ? Cela fait combien de jeunes et de familles qui ont participé par exemple  à une messe cette année sur l’ensemble du Val-de-marne grâce( à cause ?) des scouts ? Oui, notre évêque  Michel Santier a bien compris cela….

Bon, en plus, tout le monde a super bien dîné !!!

30516108_866466150192223_9117559547513274368_n

Merci à la page facebook du groupe Vincennes J. Deschamps

Posté dans Territoire | Tagué , , | 0 commentaire

SOIS SANS CRAINTE…

20184IL T’APPELLE…C’était le thème de ce TRES BEAU Frat 2018…Un très bon cru : du soleil …des jeunes ( 10 000) qui ont PRIÉ, CHANTÉ , RENCONTRÉ , et parmi eux, notre groupe du Territoire du Val de Marne : nous étions 12 ( prophétique !), 8 caravelles de 4 groupes différents : Vincennes, Alma, Cachan, Vitry-Ivry, 1 pionnier très bien entouré et choyé ! Une jeune de Champigny-Joinville (déjà un défi Brownsea en avance ? ) et 3 accompagnatrices, des pro du Frat  (Françoise, Catherine et moi-même, Bérangère).

Ces jeunes scoutes avaient tous le désir de vivre le Frat mais pour diverses raisons n’avaient pas pu s’inscrire ou n’avaient pas trouvé de structures…C’est donc avec joie que la proposition de créer un groupe Sgdf pour le 94 et d’y emmener des Pio/Cara a été accueillie.

Avant même de partir , au cours de la soirée de présentation du Frat, plusieurs «  Mercis d’avoir fait cette initiative «  ont été entendus non seulement de la part des jeunes mais aussi de leurs parents. Et même si certains jeunes avaient leurs ami(e)s dans d’autres groupes, ils ont décidé de «  tenter l’aventure ».

Et ce fut «  que du bonheur »…

Cinq jours de cadeaux…D’abord le train et pas le car et puis en 1ère classe tout comme l’hôtel ( 4 étoiles), tout ça, c’est pas très scout ont-ils dit… Aussi une caravelle s’est empressée dès le premier jour d’aller donner un repas à un homme qui était dans la rue…et malgré le service à table, nous aidions au débarrassage…Tout le groupe était toujours ponctuel et très à l’écoute des uns et des autres.

Les caravelles et LE Pio étaient très motivés pour chanter, prier, écouter les témoignages, suivre le parcours « La vie de Bernadette » et aller à la rencontre d’autres jeunes Frateux. Pourtant le groupe était assez hétéroclite culturellement, socialement, baptisé ou pas, mais cette belle diversité est apparue  comme une force dès le début grâce au fait que nous étions «  le seul groupe Sgdf du 94 » et aussi en écho à la démarche spirituelle du Frat. Une démarche très bien orchestrée entre les temps de célébrations chantées à 10 000 dans la basilique souterraine St Pie X,( louange,  temps d’écoute et de silence, ) ainsi que les discussions en  carrefours , et les temps conviviaux de vie commune en groupe. Pour conclure…Quelques phrases des caravelles et du Pio :

«  J’ai pu comprendre l’importance de l’appel et comment l’entendre », « Je ne suis pas croyante, mais ça m’a ouvert les yeux sur la religion…le Frat…inoubliable »

Et oui…quand on a fait le Frat on peut dire «  le Frat c pas pas fini le Frat c pour la vie !!! »

Alors oui…continuons les défis «  Brownsea » à notre sauce  en allant à Taizé en octobre 2018 et aussi au Frat de Jambville à la Pentecôte 2019 !!!

20183

 

Posté dans Territoire | Tagué , , | 0 commentaire

CONSEIL TERRITORIAL

téléchargementBon, là, je ne suis pas sûr d’avoir  choisi la bonne illustration !!! Ca date de 2014 et y’a pas trop de foulards scouts sur les petits schémas. Bon, vous avez quand même tous noté que le CONSEIL TERRITORIAL  de fin d’année aura lieu le SAMEDI 23 JUIN, à partir de 16 heures (à confirmer), dans locaux de Vincennes-Jacques Deschamps...En voilà un événement super important, le dernier Conseil territorial du Val-de-Marne, avant de nouvelles aventures à la rentrée !!!  Plein d’annonces, des projets, de super souvenirs, la bise à faire à plein de monde, la teuf et le barbeuk’ !!! Et rassurez-vous, y’a pas de match de foot de l’équipe de France…

Posté dans Territoire | Tagué | 0 commentaire

O.F.N.I….

ofni-cap-d-agde-15166
Les OFNI, ces Objets Flottants Non Identifiés… Rappelez-vous, l’année dernière, tout le groupe du PLESSIS -LA QUEUE avait participé à ce rassemblement sur un bras de la Marne à CRETEIL  qui rassemble toutes les assoc’s qui le souhaitent. Construire un ou des OFNI sur le thème de l’année (l’année dernière, c’était « Président », cette année, c’est « Les contes du chat pitre »), c’est déjà un beau projet. Le faire  ensuite flotter sur le Marne avec tous les autres et participer aux nombreux jeux et animations, c’est l’occasion de passer en groupe ou en unité une superbe journée avec ses jeunes.

C’est ce SAMEDI 16 JUIN à partir de 14 h 30 et avec le groupe de CRETEIL et bien sûr celui de PLEQUEVILLE avec…Peter Pan sur son île flottante…

Lien vers le site

Alors, bien sûr, tout le monde peut venir voir comment ça se passe…et participer aux concours de dessins, musique, et aussi aux nombreux jeux que les scouts vont proposer à tous,  tels que course en sac, bérets et autres jeux et goûters durant l’après-midi…L’occasion de se faire connaitre auprès de plein de familles du Val-de-Marne…

Les anciens du territoire se souviennent de l’illustre Galet d’or pour les P/C avec les solex…Cela y ressemble, mais sur l’eau ! Voilà en tous cas, pour cette année ou pour  l’année prochaine peut-être, une proposition super sympa pour des unités ou groupes ayant des projets marins…ou pas ! Cela  peut-être aussi une bonne préparation quand une unité prévoit un camp d’été en radeaux.

Non mais à l’eau, quoi !!!

Posté dans Territoire | 0 commentaire

LE BET, C’ETAIT LES 24 ET 25 MARS…

Oui, vous le savez bien, le B.E.T., le Brevet d’Eclaireur des Tribus, le week-end des scouts et guides de 14 ans qui sont qui sont depuis 3 ans dans leur tribu (ou tout nouveau dans le scoutisme). Etre éclaireur  de tribu les invite à se mettre au service de l’unité avant de rejoindre la caravane  des pionniers et caravelles. C’est l’occasion pour eux d’apprendre de nouvelles techniques en participant  aux parcours proposés (les Bosses et bobos, les 3 étoiles et autres Robinson)   pour les transmettre ensuite à la tribu. C’est aussi l’occasion d’un temps fort avec tous les éclaireurs de tribu du territoire et de relire sa vie dans l’équipage et dans l’unité. Bon, c’était cette année à Jambville, il n’y a pas très longtemps, que fin mars,  et le reporter qui devait envoyé un article  s’est sans doute cassé le petit doigt, donc pas d’article, et le reporter qui devait envoyer les photos  vient de me les envoyer. Merci à lui : Lien vers les photos

 

Posté dans Territoire | Tagué , , | 0 commentaire

SOUS LE SOLEIL…DE JAMBVILLE !

IMGP2425

AVANT l’AG ?

IMGP2450

APRES L’AG !!!

Un peu plus d’une semaine que nous avons vécu cette assemblée générale 2018. Une belle et grande AG, avec 2000 participants de toute la France, et les 36 participants de la délégation territoriale.

Dans une ambiance détendue sur 3 jours et avec le soleil, nous nous sommes retrouvés pour échanger, débattre et prendre des décisions quant aux orientations de l’association. C’est ainsi qu’il a été voté de prolonger notre plan d’orientation Grandir & Servir ensemble jusqu’en 2022. En effet, les nombreux chantiers déjà entrepris ne sont pas encore terminés et notre volonté d’offrir le scoutisme au plus grand nombre et, en particulier aux jeunes et aux adultes qui en sont les plus éloignés, reste d’actualité pour les 4 années à venir. Une perspective enthousiasmante dont le défi Brownsea en est le plus beau témoin.Félicitations aux groupes qui se sont déjà lancé dans l’aventure !

La proposition de résolution « Qu’est-ce qu’il y a dans ma gamelle ? » que nous avions décidé en assemblée territoriale de proposer au conseil d’administration a été retenu par ce dernier. Ainsi, l’assemblée générale a acté une volonté commune et partagée qu’à tous les échelons soient lancées des initiatives visant à proposer une alimentation responsable. Dans cette dynamique, les 150 pots de confiture cuisinés à partir de fruits invendus par les désormais célèbres Pascale et Patrick, de notre équipe territoriale, ont régalé les participants. Les Cajolés en Confiscoute du Val-de-Marne vont faire des petits un peu partout, c’est sûr !

Enfin, le parcours Impulse! a parachevé ce WE en proposant une réflexion sur les différentes formes que peuvent revêtir l’accompagnement, le soutien et la formation de nos éducateurs et éducatrices. Il nous invite à être au plus près de leurs attentes, dans un souci de vivre un scoutisme toujours plus ouvert, accessible et bienveillant.

Et maintenant ? Eh bien, maintenant, c’est un peu que tout commence. C’est à partir d’aujourd’hui que ces décisions et ces réflexions doivent alimenter nos projets à venir. De retour dans leurs groupes, les témoignages des représentants associatifs viendront alimenter vos futurs projets de camp et d’année. Pour les nouvelles équipes territoriales, Impulse! est la première pierre qui portera leurs projets territoriaux.

Un grand merci à tous les participants de cette assemblée générale 2018. A très bientôt pour de nouvelles aventures.

Boris, DT

« Participer à l’Assemblée Générale a été une expérience très enrichissante. Cela m’a permis de voir l’envers du décor et de rencontrer les personnes à la tête de l’association. Les veillées ont été un moment de partage culturel et… culinaire ! C’était vraiment cool de pouvoir échanger avec des scouts venant parfois même des îles et de comparer nos modes de fonctionnement. J’encourage tout le monde à y participer au moins une fois ! »

Estelle – Caravelle du groupe de Fresnes et représentante des 16 ans et +

Posté dans Territoire | Tagué , , , , , | 0 commentaire

DANS MA GAMELLE…

Quoi ? Non,  mais je rêve ??? Vous n’avez pas encore vu la vidéo qui parle de la résolution « Qu’est ce qu’il y a dans ma gamelle » ? La résolution qui avait été rédigée par Grégoire, chef L/J de l’HAY-CHEVILLY et qu’il avait déposé  sur la plate-forme des pétitions sur le site de l’ AG 2018 ? Et que bien qu’elle n’ait pas eu suffisamment   de votes, elle avait été quand même reprise par l’équipe nationale pour la proposer à l’AG, tellement elle était top ! Et que l’ensemble des participants à notre Assemblée Territoriale du 94, toi peut-être,  l’avaient déjà validée !!! Et que Grégoire a pu l’exposer à l’AG devant l’ensemble des représentants sur le podium du chapiteau…Au delà de cette belle résolution, ceci est un bel exemple de la vie associative et démocratique dans notre  mouvement, à savoir qu’une réflexion d’un adhérent lambda dans un groupe lambda peut quelques mois plus tard – si elle a de l’intérêt bien sûr – être proposée et votée lors de l’AG de l’ensemble des SGDF !
A nous tous, et adhérents du 94 en premier lieu, d’être exemplaires pour bien remplir nos gamelles  dès maintenant et durant les camps d’été !

Tu veux la lire ou la relire ? DANS MA GAMELLE

Radio-Grégoire Gamelle-Grégoire Gamelle

Posté dans Territoire | Tagué , | 0 commentaire

WEEK-END DECOUVERTE…

31KluT5nBkL
Merci à Antoine de m’autoriser à publier ses tweets du retour de son Week-End Découverte  avec le groupe de GENTILLY :

26 et 27 mai 2018, 1er week end @sgdf de groupe de #Gentilly. #DefiBrownsea et des petits bonheurs à partager…

13 adhérents cette année, 18 invités au weekend et sur ces 31 enfants, 15 qui n’avaient jamais dormi sous une tente…

En amont du week end, la maman qui demande si « le déguisement » est fourni. Je pense qu’elle parlait de notre chemise et de notre foulard…

Diner trappeur (patate et croque-monsieur au feu dans du papier alu. Une petite fille qui vient nous voir :  « ma grande soeur (scoute depuis longtemps) m’avait dit que c’était le meilleur diner du monde, maintenant je le sais ».

Une autre, après les chamallows grillés (arme fatale du #défibrownsea) : « c’est vraiment le meilleur truc que j’ai mangé de toute ma vie » (8 ans mais quand même).

Après la veillée, un conte sur la création de la lune qui serait, dans l’histoire, le trou fait par un oiseau à travers une couverture. Un jeune se couche près de la porte de sa tente et demande à ce qu’on ne ferme pas pour « qu’il puisse voir le trou de l’oiseau ».

La bataille navale qui ressemble à la grande armada et qui débouche sur des débats plus compliqués que ceux du conseil de l’ONU… j’avais dit A2, non tu n’avais pas dit, si…

Les responsables de groupe et le responsable matériel du groupe d’à côté qui se mettent en quatre pour te prêter un matériel nickel !

Les copains et les chefs qui donnent de leur temps pour faire vivre ce beau projet (Doudou, Eléonore, Léane (qui découvrait le scoutisme pour l’occasion) mais aussi évidemment @Camille_Ldx @jonathanvanha, @marinedtvd, Solène et Mariano).

Les parents invités au pique-nique qui apportent de quoi nourrir l’ensemble du Val de Marne. Et spécial mention à la maman qui apporte « un ceviche de mangue » #mamamia c’était bon !

Les 18 invités qui vont bientôt devenir 18 adhérents vu les sourires (et les cernes) qu’ils avaient en repartant.

Les enfants qui vont offrir ce soir une flèche polynésienne à leur maman (on a les activités manuelles qu’on peut #FetesDesMeres). Record à 12 mètres à peine, la prochaine fois on fera des ailerons plus grands …

La liste des objets trouvés : sweat, polaire, tee-shirt, au moins 5 popotes, 2 couteaux, 1 lampe torche… #commentilsfont?

Bref, un bien bon week end pour le groupe de #Gentilly. Créez des groupes qui disaient, créez et vous recevrez au centuple ! #content #DefiBrownsea

Posté dans Territoire | Tagué , | 1 commentaire

AG A JAMBVILLE…

Bon, ici, ami lecteur, le blogmaster n’ a fait qu’un copier-coller d’un article mis en ligne sur sgdf.fr, et comme il sait que des fois tu n’oses pas aller sur ce site national, il te l’amène sur un plateau…et même qu’on y cite un DT du Val-de-Marne qui s’appelle Boris…Bonne lecture...

Pendant trois jours, 2000 membres des Scouts et Guides de France se sont réunis pour l’Assemblée Générale, au centre national de Jambville, du 19 au 21 mai 2018. Cette année, l’événement est particulier : en parallèle de l’Assemblée Générale, 600 participants ont suivi un parcours pour les éducateurs et les éducatrices.

Trois jours au coeur de la vie démocratique du mouvement, trois jours pour réfléchir au scoutisme que propose l’association. L’Assemblée Générale a voté peu de résolutions cette année. En effet, les résolutions adoptées les années précédentes sont lourdes d’implications pour le mouvement et l’association a fait le choix de ne pas se surcharger.  Elle s’est donc concentrée à faire un point d’étape des résolutions et expérimentations adoptées ces dernières années, pour les faire grandir encore plus.

« Une Assemblée Générale chez les Scouts et Guides de France, c’est l’occasion unique de faire mouvement et de toucher du doigt toute sa diversité ». Marie Mullet-Abrassard, présidente des Scouts et Guides de France, a ainsi lancé l’Assemblée Générale, samedi 19 mai, sous le chapiteau de Jambville.
Contrairement à certaines années, peu de résolutions ont été soumises au vote, l’occasion de prendre le temps d’échanger. « Nous voulions pouvoir raconter tout ce que vous mettez en œuvre sur les résolutions que nous avons voté ces dernières années, et aller plus loin dans leur mise en oeuvre » a introduit la présidente.

EDUCATEURS, ÉDUCATRICES : ÉDUQUER ET GRANDIR ENSEMBLE POUR UN SCOUTISME DE QUALITÉ

cr ag2

Pendant trois jours, 600 personnes ont participé au parcours Educateurs et Educatrices, responsables de groupe, équipiers territoriaux, délégués territoriaux ou équipiers nationaux.
L’ambition de ce parcours ? Se questionner, prendre du recul, échanger des pratiques, mais surtout continuer à construire un scoutisme de qualité, accueillant et accessible. Les éducateurs et éducatrices ont ainsi pu assister à des tables-rondes, partager leurs expériences et témoignages, enrichir leurs pratiques d’accompagnement sur différents parcours, de la méthode scoute à la valorisation du bénévolat.

« Ces trois jours nous ont apporté des clés par rapport à notre mission, des pistes et des lumières qui vont nous inspirer et nous guider dans notre rôle d’éducateurs » témoigne Anne, de Pépinière-en-Yvelines. « C’est notamment à nous de faire en sorte que nos chefs et cheftaines ne soient pas seulement des animateurs mais des éducateurs ».

Accompagner, c’est aussi recruter. « J’ai appris que le cycle de l’engagement bénévole allait évoluer » confie Mathieu, responsable du pôle pédagogique de l’Essonne. « Aujourd’hui, l’intégration arrive après la phase de recrutement dans nos équipes. Pourtant, pour les jeunes, les chefs et cheftaines, la phase d’intégration est en amont : on les accueille pour qu’ils découvrent, qu’ils testent. Je me demande donc, suite à ce parcours, comment nous pouvons appeler les responsables de groupes, les équipiers territoriaux, leur laisser un temps d’intégration, essayer sa mission et peut-être se rendre compte que ça ne leur convient pas ».

« Si les territoires ou l’échelon national disparaissaient, on pourrait toujours continuer à faire vivre du scoutisme, mais on ne le pourrait pas sans les groupes » a partagé François, chef pionniers-caravelles. « Ce sont les chefs qui font vivre le scoutisme aux jeunes. Dans les groupes, on se dit que déjà s’occuper des jeunes, ça prend du temps, alors on ne va pas demander aux chefs de venir à des événements du territoire ou des réunions de groupe. Mais si, il faut aller chercher ces chefs, leur montrer ce qu’il s’y passe, et leur dire qu’ils ont aussi le droit à une vie d’adulte au sein du mouvement ».

Valoriser les compétences, assimiler les fondamentaux de la méthode scoute, repenser parfois la place de l’accompagnement, autant de convictions que se sont forgées les éducateurs et éducatrices sur le parcours, et qui font désormais d’eux des ambassadeurs et ambassadrices dans leurs groupes et territoires.

SEMEURS DE SCOUTISME : REMETTRE EN QUESTION LA FAÇON DONT ON PROPOSE LE SCOUTISME

cr AG 3
En 2017, l’Assemblée Générale a voté la résolution « Semeurs de scoutisme », qui invite à donner une impulsion au développement des groupes. L’ambition de cette résolution : proposer un fonctionnement plus souple pour permettre la création de nouveaux groupes… et ça fonctionne!
Depuis la rentrée, plus de 30 groupes ont ouvert en France de la Rochelle en passant par Montauban, Orléans, Gentilly, la Martinique, Tours… Cela représente plus de 650 jeunes, qui peuvent aujourd’hui vivre du scoutisme ! « Aller aux périphéries, c’est tester, apprendre, être capable de se remettre en question, notamment sur la manière dont on a proposé du scoutisme jusqu’à présent ! ».

Devant l’Assemblée Générale, des chefs, cheftaines, ouvreurs de groupe, responsables de groupe sont venus témoigner de leur ambition et de comment ils proposent le scoutisme. En Franche-Comté, sur le Plateau de Maîche, le groupe compte une vingtaine de jeunes et organise ses week-end avec toutes les branches.

« On partage les services avec les pionniers-caravelles et les louveteaux-jeannettes par exemple, on organise des activités inter-branches, mais chacune a un temps distinct par week-end » explique Carine, cheftaine pionniers-caravelles. « Cette souplesse fonctionne et a des avantages : les jeunes peuvent se projeter dans la vie scoute car les louveteaux-jeannettes voient concrètement ce que font les Scouts-Guides ou les Pionniers-Caravelles, et cette situation responsabilise les plus grands car ils savent qu’ils sont regardés par les plus jeunes » a conclu Carine.

Dans le Val de Marne, l’équipe territoriale a lancé le projet Bagheera. « Il y a deux ans, un de nos groupes est venu me voir en me disant qu’ils avaient des jeunes sur liste d’attente, mais qu’ils ne savaient pas comment faire » se rappelle Boris, le délégué territorial. « Mais ils se sont engagés à nous aider à ouvrir un nouveau groupe. A la rentrée, deux chefs ont quitté leur groupe pour venir ouvrir le 2e ».

Le parcours Bagheera, c’est l’idée que des chefs et cheftaines expérimentés quittent leur groupe d’origine pour venir ouvrir un nouveau groupe.
Le territoire leur propose de rester en situation d’animation, « car c’est le nerf de la guerre », avec de nouvelles missions : ils sont en appui de responsables de groupe qui découvrent le scoutisme, et profitent d’une formation de formateur pour aller recruter de nouveaux chefs. «L’unique horizon que l’on peut propose à des chefs/cheftaines n’est pas uniquement de rejoindre une équipe territoriale mais de poursuivre dans une équipe de groupe et de former de nouveaux chefs/cheftaines pour proposer le scoutisme au plus grand nombre » a conclu le délégué territorial du Val de Marne.
La conviction est celle que les jeunes, du fond des campagnes jusqu’au coeur des grandes villes, ont besoin du scoutisme pour être adultes.
C’est l’enjeu de l’amendement « Audace et Citoyenneté » qui complète la résolution. Le défi Brownsea est la synthèse des deux : un projet de développement et d’ouverture à la mixité sociale. Mais c’est surtout un défi : bousculer ce qu’on a l’habitude de faire et ouvrir nos camps d’été à 2, 3, 4 jeunes ou adultes pour leur faire découvrir le scoutisme. Comment ? Par exemple, en organisant un partenariat avec Singa, une association engagée dans l’accueil des migrants comme le camp territorial du Grand Est, ou en emmenant des jeunes de quartiers en camp scout comme à Marseille !

Cet été, les Scouts et Guides de France s’engagent à ouvrir nos camps d’été dans la dynamique que nous a laissée Baden Powell en 1907 !

Posté dans Territoire | Tagué , , , | 0 commentaire